TWENTY FIVE, TWENTY ONE

스물다섯 스물하나

Juste après avoir vu « OUR BLUES » (sur lequel je vais revenir), et avant de voir « EXTRAORDINARY ATTORNEY WOO » (dès que tous les épisodes seront disponibles), j’ai plongé dans la Corée du Sud de 1998, en compagnie de Na Hee-do, Baek Yi-jin, Ko Yu-rim, Moon Ji-woong et enfin Ji Seung-wan.
Quatre étudiants et un adulte qui vont traverser quelques années très difficiles pour la Corée du Sud.
Les noms cités dans l’article sont ceux de la série.
PS: la page est lourde pour les connexions très lentes.

Trailer:

Hee-do est une fan de Yu-rim, la meilleure escrimeuse du monde, et elle veut absolument la rejoindre dans son club d’entraînement, mais problème, il faut changer de lycée. Les deux vont finir par s’entraîner ensemble, mais Yu-rim sera absolument détestable avec elle, pour une raison mystérieuse.
Moon Ji-woong est le dernier du lycée pour ce qui est des résultats, par contre, c’est le beau gosse et non seulement il le sait, mais il en joue beaucoup. Il est le meilleur ami de Seung-wan, la déléguée de la classe et la meilleure élève du lycée. Elle anime une émission de radio pirate.

Ji woong, Yi-jin, Hee-do, Yu-rim et Seung-wan


Ces quatre étudiants vont avancer ensemble au travers des seize épisodes d’une heure quinze.
Il y a un cinquième personnage principal, et c’est Yi-jin, fils d’une famille ultra riche, mais qui a tout perdu suite à la crise de 1998 en Corée du Sud. Le voilà donc fauché et poursuivi par des créanciers.
Son chemin va finir par croiser celui de Hee-do, pour le meilleur ou pour le pire?
Il connaît déjà très bien, et depuis longtemps, Yu-rim, et forcément ça va piquer un peu quand les trois vont se croiser. Il va devoir travailler pour rembourser les dettes de son père, et c’est en tant que journaliste sportif qu’il va donc gagner sa vie. Il va s’occuper de l’escrime, si vous voyez où je veux en venir…
Pour ajouter du fun, il va louer un minuscule appartement à la famille de Seung-wan.

Yi-jin

On retrouve également Yang Chan-mi, l’entraineuse et ancienne championne du monde d’escrime, Shin Jae-kyung, la mère de Hee-doo, qui est la présentatrice du journal d’UBS (personne ne sait que Hee-doo est sa fille et que cette dernière la « déteste » pour des raisons assez légitimes), et vous vous en doutez, des seconds rôles à gogo qui se partagent entre les familles, les journalistes et les étudiants.

-Bon, vas-y, arrête avec ton bla-bla, c’était comment?
-AH, te voilà!! Tu veux pas savoir de quoi ça parle?
-C’est bon, on connaît par cœur, Hee-do et Yu-rim sont toutes les deux amoureuses du beau Yi-jin, et on va donc encore se « taper » une histoire de trio amoureux. C’est pas que c’est nul, mais déjà vu et revu, donc pourquoi tu te fatigues à écrire là-dessus?
-Une fois de plus, tu ferais mieux de bien la fermer et d’attendre un peu qu’on t’autorise à parler.
-QUOIIII? Tu veux dire que ce n’est pas ça?
-Exactement, et en plus ferme-là!

Vous avez compris que le scénario va être un peu plus original qu’une simple histoire d’amour impossible.
Voilà de quoi il retourne:

Hee-do veut rejoindre Yu-rim pour pouvoir s’entraîner avec elle (ce sont des escrimeuses) et accomplir son rêve, l’avoir en adversaire dans une finale.
Tout se passe mal, car Yu-rim ne cesse de la prendre de haut, et ce qui devait arriver arriva, Hee-do bat Yu-rim pendant l’entrainement.
Pendant ce temps, Yi-jin rencontre Hee-do, et tous les deux deviennent amis, et cette amitié devient très forte. (Je rappelle ici que Yi-jin est adulte, mais pas Hee-do). Il connaît déjà Yu-rim depuis des années, et ils sont également très amis.
Ce trio est accompagné par deux autres étudiants qui viennent avec leurs histoires personnelles, et eux-mêmes sont amis à la vie, à la mort, il s’agit de Seung-wan et Ji-woong.

Ji-woong & Seung-wan


C’est avec ces cinq personnages que l’on va traverser la fin des années 90 et la première décennie du second millénaire.
Toute l’histoire est vue aux travers des journaux intimes de Hee-do que sa fille déniche des années plus tard (de nos jours pour être précis).

-Voilà, maintenant tu peux poser des questions.
-Ben ça ressemble toujours à une histoire d’amour à trois…
-Oui, effectivement, mais non, en fait, pas du tout, je t’explique:

La logique aurait voulu que Hee-do et Yu-rim s’étripent pour les beaux yeux du jeune adulte Yi-jin. (Je sais, c’est compliqué les prénoms coréens quand on est pas habitué, mais là c’est simple, ils ne sont que cinq!)
Les scénaristes ont préféré innover un peu, et l’histoire va se pencher sur une relation entre Hee-do et Yi-jin d’un côté, et Yu-rim et je ne vous dis pas qui, de l’autre.
Mais voilà le problème et surtout la réussite du drama, c’est ce qui se passe entre Hee-do et Yi-jin qui est très fort, mais à priori très fort en amitié et en complicité. Yi-jin est un peu comme un grand-frère et au fur et à mesure que l’aventure avance, je finis par remarquer quelque chose, il y a un problème, et ce problème est dû au comportement que la société coréenne « impose » par tradition. L’une est encore mineure et l’autre est « adulte ». Cette frontière impose un comportement assez insupportable, particulièrement dans ce cas précis.

A partir de maintenant, il va y avoir des révélations sur quelques points, sinon je ne peux pas expliquer mon raisonnement. Si vous arrêtez la lecture ici, sachez que ce drama est indispensable et une réussite à presque tous les points de vues. Il est disponible sur Netflix.

On a donc cette amitié très forte qui tourne très vite pour Yi-jin à l’amour, le vrai, ou peut-être pas, disons qu’il est amoureux, mais de l’être intérieur de Hee-do, de son âme, de sa personnalité. De son côté Hee-do est certainement amoureuse, mais reste du côté de l’amitié, en tout cas pour le moment.
Tout ça est étrange, mais c’est un régal de voir ces acteurs.
Pour être franc, c’est tellement convaincant qu’on finit par se dire qu’une histoire d’amour entre eux serait idiote et sans espoir, voire destructrice.
Il y a un autre point qui démontre que ce n’est pas possible que ces deux là soient un jour ensemble, ce sont les caractères. Yi-jin est un jeune homme tout en souffrance, sérieux, protecteur, intelligent et qui veut démontrer que c’est un adulte, et de l’autre côté, on a Hee-do, étudiante très médiocre, et qui est une cocotte-minute sous pression d’énergie et de passion, elle est juste pleine de vie.
Les scènes les plus claires là-dessus sont celles où les cinq protagonistes sont ensemble et on a l’impression que Yi-jin ne fait pas partie du groupe, qu’il refuse de se laisser aller parce qu’il est adulte.
C’est vraiment un truc que je me suis dit en regardant le drama, ils sont trop différents.
Mais c’est un drama, et Hee-do, à la seconde où elle devient majeure, déclare sa flamme à Yi-jin.
Je ne vais pas vous raconter la suite, elle est tout aussi surprenante, voire choquante, mais je dis bravo aux scénaristes pour avoir consciemment abordé ce sujet d’une manière assez intelligente et très forte.

Mais pour moi, ce n’est pas l’histoire principale, il y a une autre histoire d’amour ultra forte, et je préviens qu’on est toujours dans une zone de révélation, ce que je ne fais jamais, mais bon je vous préviens.
Hee-doo et…

-QUOIIIIII???!! Mais, mais tu viens de dire que ça y est, c’était ok entre Hee-do et Yi-jin!!
-Alors déjà, pas du tout, apprends à lire, et ensuite il y a des tas de façons d’aimer les gens.
-Mouai, si tu le dis, mais je vois pas comment Hee-do irait draguer un autre mec après ses aveux!!
-Un mec!?? Pas du tout mon vieux…
-OMG!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Hee-do et Yu-rim!

Je ne sais pas si je suis le seul à penser ça, mais aucun doute que les deux sont hétéros. Leur histoire commune est une histoire d’amour qui se situe entre l’amitié et le grand amour. Les deux actrices sont absolument remarquables. Que ce soit la haine, la légèreté, l’amitié, la tristesse, la joie, la folie, elles sont incroyables, et je vais vous dire, j’écris cet article quasiment à cause de ça. C’est vrai que maintenant que les dramas sont enfin reconnus et accessibles par tout le monde, et qu’ils sont victimes de succès bien mérités, c’est donc moins intéressant d’écrire dessus.
Je le ferai pour OUR BLUES pour une autre raison.

Hee-do et Yu-rim

Comme tous les films et dramas, je note sur senscritique, et celui-là a pris son 10 et son petit cœur car il réussit à mélanger ce que j’adore dans les dramas, à savoir une partie de l’histoire de la Corée-du Sud qui a un rôle majeur sur le déroulé du drama, et un casting déjà incroyable, mais au milieu de celui-ci, et en tête d’affiche, deux actrices tout simplement hors-normes:

Dans le rôle de Yu-rim, Kim Ji-yeon connu surtout sous le nom de Bona et qui fait partie du groupe WJSN (à retrouver bien évidemment sur SomegirlsfromK.com), groupe qui a gagné QUEENDOM II cette année, et BONA a rejoint cette compétition à partir de la troisième semaine car elle tournait TWENTY FIVE, TWENTY ONE! Pour moi, elle a le second rôle.

BONA

Et enfin et surtout, Kim Tae-ri qui joue Hee-doo et qui est capable de tout à la perfection. Elle remporte d’ailleurs les 58th Baeksang Arts Awards de meilleure actrice d’un drama et celui de l’actrice la plus populaire. De toute façon, à 22 ans, elle a déjà gagné 18 Awards et juste pour mémoire, je vais vous citer quelques dramas et films:
En premier, le chef d’œuvre Mademoiselle de Park Chan-wook (🏆🏆🏆🏆🏆🏆🏆🏆🏆🏆🏆).
Ensuite, Mr Sunshine, drama très connu. (🏆)
On enchaîne avec Little Forest (🏆🏆🏆🏆), film de 2018.
Evidemment, TWENTY FIVE, TWENTY ONE (🏆🏆):

Je l’attends dans le film ALIENOID* qui arrive sous peu et qui a l’air complètement fou. (ALIENOID 2 est déjà annoncé!!)

Kim Tae-ri

Trailer du fou-fou-fou Alienoid:

TWENTY FIVE, TWENTY ONE est donc un indispensable qui vous régalera par sa joie de vivre, sa nostalgie, ses compétitions, ses histoires d’amours et d’amitiés et également par sa musique!

Là aussi, il faut être clair, l’OST est parfaite. Que ce soit les chansons ou la musique d’illustration, tout est parfait. Il y a même un titre chanté par nos cinq acteurs, et très très bien chanté!
Attention, il y a des révélations dans ces MV:

L’OST complète: (Dispo sur Spotify et Deezer en HiFi)

Si vous êtes encore là, plutôt que devant le drama, c’est que soit vous l’avez déjà vu, soit vous ne le verrez pas, soit vous vous êtes endormi (OHHHHH!!!!), soit, et c’est vraiment dommage pour vous, vous êtes mort.

Comme d’habitude, je vais essayer d’illustrer tout ça avec beaucoup de belles photos chatoyantes, de vidéos passionnantes et de bonus rigolos, évidemment si tout ça existe, puisque je n’illustre mes articles qu’après avoir écrit le plus gros.

Petit détail quand même, malgré les quelques révélations que j’ai faites, cela n’affectera en rien le plaisir de la découverte et de vivre cette aventure avec vos yeux et votre cœur (c’est une image, n’essayez pas de regarder quoi que ce soit avec votre cœur, ça peut être fatal aussi!!!)


BONUS: (Spoiler à gogo)

Making-of:

Drama versus Behind: (attention, gros spoiler!)

Behind:

Interview:

Royal review (vosta):

Behind par épisode:

Making of général:

MAFIA GAME avec le club des cinq:

Jeu-questions sur le drama: (vosta)

Interview friends:

Visite des lieux de tournage:

Le Vlog de Kim Taeri:

Episode 1 en vosta:

La suite en vo, snifff:


Voilà, voilà, c’est fini… Allez, du vent…


Bonus de la fin et du désespoir:

Si vous n’avez pas Netflix (ce qui est difficilement compréhensible quand on est fan de drama), voici la série en VOSTFR: (cliquez sur la photo au dessus!!)

3 commentaires

  1. les2olibrius

    Eh ben… Tu as mis le paquet , ici ! Mais je ne vais pas te contredire puisque j’en ai pensé autant même si j’en ai moins su dire! Comme j’ai adoré aussi Our blues , Mister Sunshine et notre avocate autiste… Je suis heureuse de constater que nous sommes toujours sur la même longueur d’ondes, télévisuelles comme musicales ! Bizzzz, aminaute!

    Aimé par 1 personne

    1. Domdom

      Coucou, j’ai vu que tu as fait un papier dessus, que maintenant je vais pouvoir lire sans être influencé!! Je me garde la petite avocate pour septembre (je sais que je vais adorer). Il est temps de partir quelques temps en vacances. A ++ BizzzzE!

      Aimé par 1 personne

  2. Carfax

    bonjour, comment vas tu? merci pour ce long article très détaillé. en fan de nam joo hyuk, j’ai beaucoup aimé ce drama. ile st assez différent de ce qu’on voit habituellement. et ça fiat du bien. passe un bon mercredi et à bientôt!

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s